Bâtir Votre Fortune

Avant Je Fuyais Les Régies Publicitaires À Revenus Partagés. Mais Ça C’était Avant.

Régies Publicitaires A Revenus Partagés Fuir

Je ressemblais à ce chat quand on évoquait le sujet des régies publicitaires à revenus partagés

Ah ! Les régies publicitaires à revenus partagés…

Elles font couler beaucoup d’encre ces temps-ci. Il faut dire que le concept est prometteur :

On vous propose d’investir dans des coupons publicitaires à 25 dollars l’unité, et de toucher 140% de votre investissement en quelques semaines seulement.

C’est entre 40 et 80 fois le taux du livret A, rien que ça . Et que doit-on faire ? Cliquer sur des bannières publicitaires toutes les semaines. Wow !

En bref, toucher le pactole en y passant moins d’une minute par jour. Si c’est pas beau ça…

Avec de telles promesses, on peut légitimement se questionner sur la solidité d’un tel concept. Deux camps se forment rapidement lorsqu’on lance le sujet sur la table.

Il y a d’un côté les « adorateurs » des régies publicitaires à revenus partagés, hypnotisés par la facilité de ce système et ses promesses de gains démentielles, et de l’autre les sceptiques, qui gardent les pieds – un peu trop ? – sur terre.

Il va sans dire que je penchais clairement dans le deuxième camp !

Comment, d’un sceptique convaincu de la potentielle arnaque que représentent les régies publicitaires à revenus partagés, je suis devenu un investisseur ayant déboursé 350€ dans ces mêmes régies ?

Asseyez-vous confortablement dans votre fauteil et commençons ensemble ma psychanalyse.

Le Concept Des Régies Publicitaires À Revenus Partagés  Semble Bancal

La plupart des régies publicitaires à revenus partagés proposent de nous rémunérer en cliquant sur des bannières publicitaires. Franchement, quel annonceur voudrait investir dans des pubs dont les gens qui cliquent n’ont rien à faire ?

Quel est leur intérêt d’investir dans des pubs destinées à des gens que l’on paye pour cliquer dessus ? C’est comme si Apple vous payait pour visionner une pub sur leur iPhone 12 (Je sais, il n’est pas encore sorti, mais c’est pour bientôt).

Le concept aurait un sens si les campagnes publicitaires étaient REELLES. Dans le cas contraire, ça n’a ni queue ni tête. D’autant plus qu’inciter des internautes à cliquer sur des bannières en échange d’un quelconque avantage est la plupart du temps interdit par les annonceurs eux-mêmes.

Des Petits Malins
S’engouffrent Dans La Brèche

Tout comme le marketing de réseau comporte son lot de brebis galeuses, les régies publicitaires à revenus partagés ne sont pas épargnées.

Il y a dans le lot un nombre assez important de régies qui ne sont qu’un camouflet pour faire tourner un système illégal, un système que vous connaissez sûrement : le schéma de Ponzi.

C’est-à-dire qu’on vous faire croire que vous touchez de l’argent chaque semaine en cliquant sur des bannières publicitaires, alors que dans les coulisses on se graisse la patte quelques mois tant que les nouveaux inscrits sont assez nombreux pour couvrir les paiements des premiers, et on se fait la malle au bout d’un an avec des millions d’euros en poche.

Pourquoi ai-je investit 350€ chez Boomdirect alors ?

Boomdirect & compagnie, un vrai moyen de faire fructifier vos économies… sous certaines conditions !

Plusieurs amis et partenaires Mlm se sont lancés chez Profit 25 il y a environ un an, une époque pas si lointaine où j’avertissais qui voulait bien m’entendre des dangers de tout perdre avec ce genre de système.

Un an plus tard, ils ont multiplié leurs gains. Un de mes amis, qui a investi 250€ au départ chez Profit 25, se retrouve 1 an plus tard avec 812 coupons soit 20300€, et des comissions de 800€/ SEMAINE.

Mince alors !

Il a bien fallu que je me remette en question. Et si les régies publicitaires à revenus partagés étaient finalement une solution sérieuse pour se faire un complément de revenu ? Et si c’était ma façon de voir les choses qui n’était pas bonne ?

En fait, il y a un décalage entre ce que l’on nous vend, et la réalité des choses.

Si vous prenez cela en compte et investissez prudemment, alors les régies publicitaires à revenus partagés peuvent être un excellent moyen de faire fructifier vos économies.

Vous devez simplement garder en tête que ce système peut s’effondrer d’un jour à l’autre, en général après 2 ou 3 ans d’existence.

Il vous faut alors limiter les risques et rentabiliser votre investissement rapidement. Ensuite, ce ne sera que du bénef’ et vous ne perdrez rien si la régie dans laquelle vous avez investi met la clé sous la porte.

J’ai franchi le pas avec Boomdirect, une régie prometteuse qui, contrairement à ce que je viens de vous dire plus haut, a tout pour durer. J’en parle dans cet article : « Boomdirect, enfin une régie dans laquelle investir sereinement ? ».

Et vous, avez-vous déjà franchi le pas avec une régie ? Avez-vous peur de vous lancer ? Partagez-nous votre ressenti et votre expérience dans les commentaires.

Alexis Sensei Bottom Article Cut Size

 

 

 

 

 

À vous de jouer ;-)
Alexis de Mlm Sensei Pro

 

Un de vos prospects hésite à vous rejoindre dans une régie publicitaire à revenus partagés ? Partagez cet article avec lui ! Cliquez sur l’un des boutons ci-dessous :

Alexis de MLM Sensei Pro

Alexis de MLM Sensei Pro

2 Comments

  1. 16 août 2015 at 20 h 38 min — Répondre

    Hello,

    Je découvre ton blog. J’ai beaucoup aimé ton article-interview de ta petite amie sur son article partagé 92000 fois. ;)

    Complètement d’accord avec le fait que ces régies publicitaires sont des chaînes de Ponzi. Comme le dit l’UFC Que Choisir : http://www.quechoisir.org/argent-assurance/epargne-fiscalite/placement-financier/actualite-profits-25-une-pyramide-de-plus

    Je savais que Profits25 se casserait la figure rapidement, mais je ne pensais pas que d’autres « régies publicitaires » allaient voir le jour…

    • 17 août 2015 at 15 h 00 min — Répondre

      Bonjour David,

      Je suis heureux d’apprendre que mon article-interview t’a plu. :-)

      J’étais moi aussi persuadé que Profits 25 allait se vautrer. Au début je misais plus sur 1 an / 1 an et demi, et je suis surpris de constater qu’après 2 ans « d’activité » ils existent encore… Mais ça ne change pas le fond de l’histoire puisqu’ils sont à l’agonie en ce moment et devraient fermer leurs portes dans quelques semaines.

      C’est là tout le problème avec les régies publicitaires à revenus partagés. Sur Boomdirect par exemple, mes 350€ se sont transformés, en 5 ou 6 mois, en 1200€ dont 200€ rapatriés sur mon compte en banque. Comme le dit un de mes amis étant chez Profits25 : « tant que ça paye… » :-) Le principal quand on se lance dans ce genre d’entreprise est de savoir dès le début qu’il y a un risque de ponzi déguisé, et donc un risque de fermeture à brève échéance. A partir de là, on peut considérer ça comme un « investissement à risque maîtrisé ».

      Et toi David tu as déjà testé une régie ?

      Alexis

      PS. Sympa ton site ;-)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *